Archives mensuelles : juin 2013

5 Trucs faciles pour se trouver un boulot

Lors de mon plus récent billet je vous parlais du cv et de l’importance de le rendre facile à consulter pour l’auditoire; concis, sobre et centré sur vos réalisations.  Mais voilà, un bon cv ne fait pas un bon chercheur d’emploi, de même que le coffre d’outils ne fait pas l’ébéniste.  Combien de bricoleurs du dimanche ont tous les outils possibles, mais ne savent pas faire un meuble.  Alors voici quelques trucs pour vous mettre en action efficacement.

  1. Dans l’expression recherche d’emploi, il y a le mot recherche…Mais savez-vous vraiment ce que vous cherchez? Plusieurs personnes fouillent les affichages de poste  sur le web en se disant:  ‘ah tiens, je pourrais faire çà’….C’est comme le lèche-vitrine de deux copines qui vont magasiner, malgré d’intenses démarches et de nombreuses visites des plus grands magasins, elles peuvent revenir bredouilles….Et pourtant, actuellement au Québec, nous ne sommes pas exactement en pénurie d’emploi (mai 2013 7,7% de chômage). C’est encore plus vrai pour les gens qualifiés.  Il est donc important de bien identifier quel type de poste vous cherchez, quels en sont les appellations qui identifient ce poste au sein des différents marchés ou secteurs de l’industrie.  Après, testez ces mots en faisant des recherches pour voir si les postes que vous dénichez sont compatibles avec ce que vous pensiez trouver. Adaptez-vous selon les résultats et utilisez des babillards d’emploi ou des engins de recherche pour que cette recherche soit faite à toute les nuits, en prenant soin de spécifier seulement les nouveaux résultats*.   Vous verrez, c’est efficace surtout si vous connaissez l’appellation exacte du poste recherché et que vous faites une recherche mot à mot d’un titre de poste…Chaque matin vous pourrez ainsi passer la majeure partie votre temps à consulter des affichages qui conviennent à votre recherche et à envoyer des cv. Mais, soyez réalistes,  postulez sur des postes pour lesquels vous avez les qualifications, sinon vous perdrez votre temps et vous allez vous confronter à de nombreux refus. Vous cherchez des souliers rouges …Vous risquez d’en trouver!
  2. Prenez l’initiative: choisissez! Certaines organisations vous intéressent plus que d’autres, pour plusieurs raisons liées à l’image que vous en avez, à vos intérêts et à vos valeurs. Validez cette perception à l’aide de vos contacts qui y travaillent actuellement ou y ont travaillé dans un passé récent (3 ans max). Prenez surtout soin de demander ‘pourquoi‘ ils ont aimé ou non: les raisons qui expliquent qu’ils n’ont pas aimé leur expérience peuvent être les mêmes qui vont vous faire adorer cet employeur potentiel. Vous pouvez faire quelques recherches sur les sites de ces entreprises et comparer les publicités de recrutement et ce qu’en disent les gens de votre réseau. Utilisez les palmarès d’employeur** avec parcimonie, mêmes les meilleurs organisations ne plaisent pas à tous et ceux qui ont de mauvaises expériences ont tendance à être peu objectifs.  Il s’agit tout de même de sources d’information à considérer.  Faites ensuite un choix. Sélectionnez  une vingtaine d’entreprises qui vous intéressent.  Prenez soin de faire une liste en indiquant les coordonnées des organisations et identifiez les personnes cibles en charge des départements au sein desquels vous souhaiteriez éventuellement travailler. Commencez à suivre ces organisations dans l’actualité et sur les médias sociaux.
  3. Partagez et utilisez vos contacts! La plupart des chercheurs d’emplois utilisent mal leur réseau de contacts.  Ils ne sont pas assez explicites: ‘je me cherche un job, si tu vois quelque chose d’intéressant passer, pense à moi…’ Pour maximiser l’usage de votre réseau, faites vos devoirs!!! Sachez bien communiquer votre objectif, le titre de poste qui correspond ainsi que les différentes déclinaisons de cette appellation.   Ensuite partagez cette liste de 20 organisations qui vous intéressent et sur laquelle, votre cible (une personne susceptible de vous embaucher) est identifiée. Demandez à vos contacts si ils connaissent cette personne ou d’autres personnes clés dans l’organisation et demandez leur aide pour établir le contact. La grande majorité des membres de votre réseau ne savent pas bien comment vous aider, même si ils souhaitent réellement le faire: aidez-les à rendre cela concret! À la lecture de cette liste, est-ce qu’ils peuvent vous indiquer d’autres entreprises similaires à laquelle vous n’avez pas pensé? Ont-ils d’autres excellents contacts qu’ils pourraient partager? Prenez des notes, passez à l’action!
  4. Passez à l’action! Le marché de l’emploi en est un d’opportunités, alors ne tergiversez pas trop longtemps.  Un bon CV qui n’est pas diffusé ne vous sert à rien. Utilisez rapidement les références de contacts provenant des membres de votre réseaux.  Si vous ne le faites pas, ils risquent de ne pas vous aider la prochaine fois. Surtout si ils ont été assez gentils de prévenir la personne-cible que vous alliez l’appeler prochainement et que vous ne le faites pas! Soyez diligents. Lors de votre contact, préférablement téléphonique (ou un courriel annonçant votre appel), expliquez pourquoi vous tenter de joindre cette personne: vous avez fait une liste des entreprises qui vous intéressent le plus et leur organisation y fait très bonne figure.  Vous aimeriez en apprendre plus et voir si ils ont des opportunités qui peuvent convenir à ce que vous cherchez et avez à offrir. Et surtout, vous contactez cette personne-cible à la recommandation d’un membre de votre réseau(nommez-le avec son consentement) Et demandez un rendez-vous, une rencontre exploratoire, 20 minutes, un café, une introduction. Allez! N’ayez pas peur du rejet. Rassurez-vous, vous allez devenir meilleur rapidement. Vous n’obtenez pas de rencontre, assurez-vous d’obtenir l’accord de cette personne pour envoyer votre cv et faites un suivi téléphonique.  Commencez par les organisations qui vous intéressent le moins pour être plus efficace quand vous allez tenter de joindre les 10 entreprises qui vous intéressent le plus! Vous verrez, certains membre de votre réseau vont vous aider plus que vous ne le pensez, d’autres pas du tout. Tirez des conclusions sur la qualité ces relations. Faites des suivis, remerciez!
  5. Préparez-vous! Vous devez être prêts en tout temps à répondre à des questions de bases, surtout en ce qui concerne les raisons de votre intérêt vis-à-vis une des entreprises identifiées.  Soyez prêts à faire une courte entrevue téléphonique en tout temps. Faites en sorte d’être disponible rapidement suite à la demande d’un employeur.  Révisez la façon d’expliquer chacune des vos expériences de façon succincte. Soyez prêt à parler de vos réalisations…Acceptez de parler de vos moins bons coups, de vos erreurs, de vos zones de développement, c’est un signe d’authenticité qui sera bien reçu. Révisez les affichages de poste et votre cv, les questions des recruteurs et des employeurs sont la plupart du temps liées à ces deux documents.  Mettez-vous à leur place, quelles questions poseriez-vous? Prévenez les gens qui peuvent vous servir de référence de votre démarche. Ayez une liste avec leurs coordonnées à jour.   Faites face à la musique, dites la vérité, évitez que l’employeur apprennent des éléments moins reluisants par lui-même. Les meilleurs entrevues ne sont pas celles faites avec des candidats éloquents, mais plutôt avec des candidats  préparés. Ils inspirent confiance et ne sont pas tentés d’éluder les questions!

Équilibrez vos efforts entre la réponse à des offres et la recherche active d’opportunités au sein des organisations ciblées.  Donnez-vous un objectif: en combien de temps allez vous contacter ces 20 entreprises?

Votre démarche n’a pas fonctionné?…Prenez le temps d’explorer pourquoi, allez chercher des feedbacks si possibles, analysez les raisons des refus, rajustez le tir et recommencez! Les organismes qui travaillent en employabilité sont subventionnées par Emploi Québec et dans certaines situations, leurs services sont gratuits. Ils peuvent offrir de la formation, de l’accompagnement et des services très utiles.

Et vous quels sont vos trucs?

Bonne recherche!

*Dans Google, ça s’appellent cela une alerte. C’est aussi possible dans certains babillards d’emploi (jobboards), les plus habiles pourront convertir ces données en ‘flux rss’.

**Employeur de choix, employeurs remarquables, 50 sociétés les mieux gérées, http://www.ratemyemployer.ca  etc.

Publicités

Se présenter en 2 minutes- un video assez bien fait!

Yves Maire du Poset présente un vidéo fort bien fait qui pourra intéresser tout réseauteur, mais spécifiquement toute personne qui réseaute dans un contexte de recherche d’emploi.   La formule qu’il propose est un peu plus long qu’un elevator speech mais c’est une formule parfaite pour un cocktail avec des employeurs ou un salon de l’emploi.  Le réseauteur d’affaires aura plus d’intérêt à poser des questions et à s’intéresser à l’autre avant de faire sa présentation. Bon visionnenment.

Tiré du vidéo et du livre de M. Poset intitulé ‘Lart de parler de soi’

  1. Quel est mon chapeau
  2. Chronologie rapide
  3. Expertises et exemples
  4. Formation
  5. Projets et objectifs
  6. Autres choses sur soi, particularité, intérêts
  7. Remettre la balle en jeu, passer la parole